Des voyages plastiques dans des lieux atypiques

- Exposition du 24 février au 12 mars 2017 -

Plateau Urbain et SOUKMACHINES présentent les Machines Urbaines, une série d’expositions collectives expérimentales dans des lieux atypiques investis le temps d’une édition. La première aura lieu du 24 février au 12 mars 2017 dans l’immeuble du 36 rue de Crimée à Paris 19eme, mis à disposition par la Semaest.

Les associations Plateau Urbain et SOUKMACHINES, toutes deux reconnues pour leur savoir-faire en matière d’occupation temporaire, s’unissent autour d’un tout nouveau projet, les Machines Urbaines. Ce dernier consiste à réanimer des espaces en friche en proposant un dispositif expérimental d’exposition permettant de créer davantage d’interactions entre artistes, œuvres et spectateurs.

Crédit : Tiski

 Rencontres et fusions créatives, rouages essentiels de la Machine

A chaque édition, un nouveau lieu met en route une nouvelle machine. Une multitude d’artistes (peinture, dessin, installation, sculpture, objet…) sont sélectionnés par un commissaire qui travaille étroitement avec le collectif. Chacun s’approprie pleinement l’espace pour y présenter son univers artistique.

La Machine multiplie les invitations et moments de partage. Chaque artiste propose un micro-événement en interaction avec son œuvre et les spectateurs. Il peut s’agir d’œuvres participatives, poésies sonores, ateliers, performances, lectures, concerts, etc. Le vernissage et le finissage de l’exposition s’intègrent ainsi dans une vaste série de rencontres qui ponctuent l’exposition et contribue à la métamorphoser de l’intérieur.

Telle une horloge, le mécanisme fonctionne en continu, les œuvres évoluent au gré de l’inspiration des artistes, de la venue de leurs invités et des échanges avec le public. Hybride, à l’image des événements portés par SOUKMACHINES depuis 12 ans, cette forme d’exposition génèrera continuellement de nouvelles versions d’elle-même en repensant les codes traditionnels pour proposer de nouvelles expériences.

L’urbanité au cœur des échanges artistiques

Lorsque l’urbanisme pose la question du lien entre la ville et ses habitants, les Machines Urbaines posent celle de l’urbanité dans le champ des Arts visuels. Par urbanité, nous entendons ouverture, curiosité, élégance dans les multiples rencontres suscitées par une exposition collective. Il y a ainsi le désir d’éveiller, une plus grande synergie entre œuvres, artistes et spectateurs en multipliant les rencontres artistiques. 

©Amal Buziarsist 2.jpg

Les Machines Urbaines #1 - Du 24 février au 12 mars 2017

La première édition de cette série a lieu en plein Paris du 24 février au 12 mars 2017 en partenariat avec la Semaest. Le bâtiment, une ancienne salle de sport de trois étages, se verra métamorphosé par une quinzaine d’artistes soigneusement sélectionnés par Vanina Langer, artiste-commissaire de cette première exposition.

Le rez-de-chaussée du bâtiment se transformera en espace de convivialité géré par l’équipe de joyeux soukeurs avec le SoukPlastiKBaR (petite restauration et boissons à petits prix) et une boutique éphémère d’œuvres d’art contemporain (à petits prix aussi), de revues, livres, cartes postales, etc. 

Les artistes

Alexandra ARANGO / Diane BENOIT DU REY / LE CAILLOUX / Laure CRUBILE / YV DYMEN / Daniel FLAMMER / Sophie GAUCHER / Estelle HENRIOT / Vanina LANGER / Florian MARCO / Marion MOSKOWITZ / Vincent POUYDESSEAU / FAMAPOIL / VAN REGHEM / Claire VAUDEY / Hugo VERLINDE

 

Les événements

 

Infos pratiques
 

Exposition du 24 février au 12 mars 2017

Vernissage le 23 février à partir de 18h
Du mercredi au dimanche de 15h à 22h

Entrée libre

CLUB AZTECA,
36, rue de Crimée, 75019 Paris
(Métro Botzaris – Place des Fêtes)

 


Les prémices du projet

Dans le cadre de ses missions de revitalisation des quartiers, la SEMAEST met à disposition des bâtiments vacants à des porteurs de projets. Elle a ainsi fait confiance à PLATEAU URBAIN et SOUKMACHINES qui se sont vus confier les clefs du Club Azteca pour le lancement de leur nouveau projet.

Les deux structures sont complémentaires en matière de reconversion de sites inoccupés. La première met en relation et accompagne les propriétaires et gestionnaires de surfaces immobilières vacantes avec des porteurs de projets, tandis que l’autre développe depuis 12 ans des événements artistiques pluridisciplinaires dans des lieux atypiques et met à disposition des espaces de travail pour de jeunes structures : artisans, artistes, jeunes entreprises.

Ces deux dernières années, avec la gestion de lieux, SOUKMACHINES a ouvert le champ de ses événements et développe désormais des formats particuliers, dédiés à des disciplines spécifiques. Après l’Art culinaire avec le projet des Bouffes Mondaines, la musique live et instrumentale avec les AfroSOUK, place aux Arts plastiques avec les MACHINES URBAINES !